BIFF > Documentation > L'enveloppe en détail

Enveloppe

L’enveloppe d’un bâtiment est l’élément de construction qui sépare le volume chauffé de l’environnement extérieur.

Sa fonction première est de protéger ses occupants contre les agressions extérieures (climatiques et sonores). Sa performance se mesure, d’une part, par sa capacité à gérer les apports passifs internes et externes et, d’autre part, par le niveau de confort ressenti par ses utilisateurs. La sensation de confort se traduit souvent par des critères thermiques, acoustiques, optiques et sanitaires.

L’enveloppe joue également un rôle structurel et traduit une volonté esthétique de ses concepteurs.

L’enveloppe d’un bâtiment regroupe :

> Les façades (murs et fenêtres)
> Les verrières
> Les toitures
> Les dalles et murs du sous-sol

La norme SIA 180 indique qu’en principe, l’enveloppe thermique du bâtiment, qui entoure le volume chauffé, doit être aussi étanche à l’air que possible (les ouvertures de ventilation étant fermées). L’apport d’air extérieur nécessaire pour le renouvellement de l’air intérieur vicié est rendu possible par l’ouverture manuelle des fenêtres, au travers d’ouvertures de ventilation contrôlées ou par une installation de ventilation mécanique.

Les transferts de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur se font au travers des composants de l’enveloppe thermique par les 3 modes de transfert thermique possibles : la conduction, la convection, la radiation. Ils conditionnent la performance et le confort thermique d’un bâtiment.

Pour assurer une bonne qualité de l’environnement intérieur et le confort thermique des occupants d’un bâtiment, des mesures passives et des mesures actives peuvent être mises en place.

> Les mesures passives sont des mesures architecturales et constructives de protection thermique telles que l’isolation thermique de l’enveloppe, l’inertie thermique des composants de l’enveloppe adaptée, les protections solaires, les apports internes, le chauffage solaire passif et le refroidissement passif. La disposition des locaux joue également un rôle important dans la qualité du confort. Les stratégies du chaud et du froid sont illustrées ci-dessous.

stratégie du chaud et du froid.jpg

> Les mesures actives sont idéalement prises en complément des mesures passives. Elles consistent en l’utilisation de technologies permettant de garantir le confort thermique par des actions mécaniques telles que les installations de chauffage et de refroidissement.

L’enveloppe doit donc être capable de gérer les apports passifs internes et externes.

Aujourd’hui, la qualité des enveloppes des bâtiments neufs ou touchés par une transformation ou un changement d’affectation est réglementée. Les exigences relatives à la performance thermique de l’enveloppe tirées de la norme SIA 380/1 servent de base aux cantons en matière de prescriptions énergétiques.