BIFF > Documentation > L'enveloppe en détail

Fenêtre

La fenêtre est une baie comportant une fermeture vitrée, pratiquée dans une façade d'un bâtiment pour permettre l'entrée de la lumière, la vision vers l'extérieur et, habituellement, l'aération.

Parmi les composants d’une façade, les fenêtres jouent un rôle primordial dans le sens où elles apportent la lumière naturelle dans les pièces et qu’elles peuvent être utilisées pour la ventilation naturelle.

Un système de fenêtre peut être constitué de plusieurs éléments selon diverses configurations. Ci-dessous une liste des composants principaux d'une fenêtre :

Fenêtre.jpg

1

Dormant

:

Partie fixe des fenêtres scellée à la maçonnerie de la baie (bâti dormant).

2

Châssis

:

Elément de fenêtre fixe ou ouvrant composé essentiellement d’un cadre recevant une partie vitrée, grillagée, pleine ou à lamelles.

3

Vantail

:

Partie mobile des portes , châssis mobile des fenêtres ouvrant à la française ou à l’anglaise.

4

Montant

:

Pièce constituant un des côtés verticaux des ouvrages et parties d’ouvrages.

5

Montant de rive

:

Montant charnière, montant d’un ventail recevant les ferments.

6

Montant de battement

:

Montant d’un vantail ou d’un châssis qui, à la fermeture, vient soit s’appuyer sur le bâti ou le dormant, soit joindre le montant des ventaux ou le châssis voisin.

7

Meneau

:

Montant dormant séparant plusieurs châssis ou vantaux d’un ouvrage.

8

Traverse

:

Pièce constituant un des côtés horizontaux des ouvrages et parties d’ouvrages.

9

Pièce d’appui

:

Traverse de forme spéciale à la partie inférieure du dormant et scellée sur le rejingot de l’appui ou sur le seuil du vitrage.

10

Renvoi d’eau

:

Pièce rapportée ou non sur la traverse inférieure des châssis ayant pour but d'éviter les infiltrations d’eau.

11

Traverse d’imposte

:

Traverse du dormant séparant une imposte du ou des châssis.

12

Petit bois (petit fer)

:

Pièce de faible section, verticale ou horizontale divisant l'élément vitré en plusieurs carreaux à l’intérieur du verre isolant ou rapporté sur le verre.

13

Parclose

:

Pièce de faible section servant de maintien des vitrages dans les feuillures des châssis (feuillures=profondeur des battues).

14

Caisson

:

Assemblage de parties dormantes horizontales ou verticales destiné à contenir des éléments de manœuvres de suspension, de roulement ou de glissement des vitrages guillotines ou coulissants ou volets roulants, stores, fermetures diverses.

15

Ferme-porte

:

Organe de manœuvre à distance des impostes ouvrantes.

16

Arrêt de châssis

:

Organe de fixation d'un châssis à sa position d’ouverture.

17

Compas de sécurité

:

Organe de sécurité limitant le degré d'ouverture d'une fenêtre à soufflet.

 

 Les systèmes de châssis des fenêtres les plus courants sont fabriqués en :

  • Aluminium
  • PVC
  • Bois
  • Bois-Métal

 

Plusieurs types d'ouverture des fenêtres sont possibles, les principaux sont listés ci-après :

Types ouverture.jpg

Fenêtre à la française
Ouvrants en vantail pivotant verticalement sur leur bord vers l’intérieur avec charnières sur le dormant. Elle est souvent complétée par un châssis fixe horizontal situé sous le vantail ouvrant.

Fenêtre oscillo-battante
Ouvrants en vantail pivotant verticalement sur leur bord dito l’ouvrant à la française, charnières basses désactivées sur le dormant pour la première position, en deuxième position, vantaux basculant horizontalement en imposte vers l’intérieur sur leurs bords inférieurs avec fiches de charnières basses activées et fiches de charnières latérales désactivées sur le dormant. Type de fenêtre assez courant dans une cuisine.

Fenêtre à l’anglaise
Ouvrants en vantail pivotant verticalement sur leur bord vers l’extérieur avec charnières sur le dormant (comme des volets extérieurs).

Fenêtre pivotante
Un ouvrant à pivot vertical en son milieu pivotant sa moitié droite ou gauche vers l’extérieur et son autre moitié vers l’intérieur en rotation.

Fenêtre basculante
Ouvrant pivotant horizontalement en rotation sur pivots basculant sa grande moitié basse vers l’extérieur et la petite moitié haute vers l’intérieur. Très courante comme fenêtres dans un pan incliné de toiture.

Fenêtre à guillotine ou fenêtre à l’américaine
Un châssis remontant et un châssis fixe ou bien deux châssis mobiles solidarisés par câbles pour « monter-descendre » en coulissant verticalement dans le dormant.

Fenêtre coulissante
Un châssis mobile et un châssis fixe ou bien deux châssis mobiles coulissant horizontalement et parallèlement dans le dormant. Type de fenêtre assez courant pour des ouvertures de grandes dimensions exposées au vent, par exemple les baies de véranda, ou comme fenêtre simple dans des lieux sécurisés comme les écoles et hôpitaux.

Fenêtre à soufflet
Un ouvrant basculant horizontalement en projection vers l’intérieur sur son bord inférieur avec charnières sur le dormant.

Fenêtre à l’italienne
Un ouvrant basculant horizontalement vers l’extérieur en descendant son bord supérieur par guidage dans les montants du dormant et relié à son bord bas au dormant par des barres.

Fenêtre à la canadienne
Un ouvrant basculant horizontalement vers l’intérieur en remontant son bord inférieur par guidage dans les montants du dormant et relié au dormant à son bord haut par des barres.

Fenêtre à l’australienne
Un ouvrant du dessous basculant horizontalement vers l’intérieur en remontant son bord inférieur par son guidage dans les montants du dormant et retenu au dormant sur son bord haut par une extrémité des barres pivotantes en leur milieu qui le solidarisent avec l’ouvrant du dessus, un ouvrant du dessus basculant horizontalement vers l’extérieur en descendant son bord supérieur par son guidage dans les montants du dormant et retenu au dormant sur son bord bas par l’autre extrémité des barres pivotantes en leur milieu qui le solidarisent avec l’ouvrant du dessous.

Fenêtre accordéon
Ouvrants rendus solidaires par articulation verticale et guidés horizontalement par le dormant en repliement en accordéon.

Fenêtre en jalousie
Multiples vitres (ou lattes de bois pour les volets en jalousie) pivotant horizontalement en leur milieu par des pivots au dormant solidarisées par barre latérale. Lames s’appuyant sur elles-mêmes à la fermeture.